HOLY FALLOUT 21h25

Jeune combo plutôt placé sous le signe du Rock Metal Progressif (Opeth, Porcupine Tree, Steven Wilson et Filter pour les titres plus formatés), HOLY FALLOUT sort un EP 4 titres sur cette année 2018, quatre petits bijoux dans le style, c’est clair ! Le style est original, émotionnel et très mélodique. Crée en 2016 par deux musiciens et rejoint quelque temps après par trois nouveaux musiciens HOLY FALLOUT est un groupe dorénavant à part entière. Côté musique : attaché par l’acoustique / arpèges omni présent sur le EP, le groupe nous montre tous ses talents d’instrumentistes avec un chant plutôt clair et nuancé, pas d’agressivité, ni growls « en veux tu en voilà ». « The Journey » démarre le EP en arpèges chant clair petit clin d’oeil Machine Head, la satu guitare arrive rapidement, riffs épurés et mélodiques toujours sur du mid – tempo. « This Mortal Coil » re- arpèges, le son est d’une pureté exemplaire avec une progression maîtrisée sur ces 6mn37 intenses et constructifs, batterie lourde et riffs intelligents (mon morceau préféré par ailleurs). « Finally Gone » titre un peu plus sombre avec cette émotion artistique toujours présente, clôture avec brio le concept « The Endless Path » des trois morceaux. Le dernier titre « Shell Shock » démarre en acoustique (country américain), tempo lourd et oppressant avec un chant plus appuyé et agressif au milieu du morceau. L’incontournable Pierre Emmanuel FISCHER ( DILUVIAN, IGNIS FATUUS, DEREALIZED) s’occupe de la prod et de l’enregistrement pour ce résultat en finalité très satisfaisant. Pour les influences, je citais quelques groupes en début de chronique, mais HOLY FALLOUT reste un groupe « à personnalité propre »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *